Recherche - antiAtlas des Frontières - antiAtlas des Frontières • Actus -

Recherche, arts et pratiques numériques #23 : enjeux esthétiques de l’investigation [journée d’étude]

Mercredi 20 mai 2019

Mercredi 20 mars 2019, 10h-13h
Maison des Astronomes
IMéRA,
2 Place Le verrier
13004 Marseille
Entrée libre

Comité d’organisation :
Cédric Parizot (IREMAM, CNRS/AMU), Jean Cristofol (ESAAix, PRISM AMU/CNRS), Jean-Paul Fourmentraux (Centre Norbert Elias, CNRS/AMU/EHESS), Anna Guillo (LESA, AMU/CNRS), Manoël Penicaud (IDEMEC, CNRS/AMU)

Recherche, art et pratiques numériques est un séminaire transdisciplinaire qui s’intéresse aux perturbations productives que génèrent les collaborations entre les chercheurs en sciences humaines et les artistes dans le domaine du numérique. Il s’inscrit dans la suite des réflexions et des expérimentations que nous avons menées à l’IMéRA dans le programme antiAtlas des frontières depuis 2011 tout en élargissant notre questionnement au-delà de la seule question des frontières. (lire la suite)

Enjeux esthétiques de l’investigation
Bureau d’études, représenté par Léonore Bonaccini et Xavier Fourt
– Aliens in Green

Bureau d’études propose un travail de recherche, de collecte et de mise en forme des structures invisibles de la société mondiale. Ce collectif d’artiste créent des cartes, quelques fois à l’échelle d‘un mur entier. Ce sont des représentations graphiques des différents systèmes de pouvoirs, politique, économique, ou médiatique qui combinent la richesse documentaire à la recherche esthétique pour tenter de rendre visibles « les paysages cachés » de notre société, comme les structures étatiques, financières, ou administratives.

Cette présentation se concentrera sur les investigations qui ont été réalisées dans le cadre du collectif Aliens in green co-créé avec Ewen Chardronnet et Spela Petric, ainsi qu’avec différents collaborateurs/collaboratrices occasionnel(les). Le travail du collectif tourne autour de la question des perturbateurs endocriniens et l’une de ses formes finales est un théâtre-performance. Différentes formes et dispositifs ont été créés et expérimentés dans ce contexte. Ils présenteront à la fois le contexte d’émergence du travail, ainsi que différents travaux que nous avons réalisés dans ce contexte, et notamment les versions d’un jeu ainsi que des cartographies et autres dispositifs d’information, tournant autour de la question des perturbateurs endocriniens.

Hendrik Sturm, artiste marcheur, neurobiologie, École des Beaux-Arts de Toulon.

– Xénophores, les « porteurs d’étrangers » : récit d’une promenade sur le Mont-Royal


La rencontre avec les Xénophores – dans la vitrine du musée Redpath à Montréal – a été le point de départ d’une promenade-enquête sur un parcours de 3 kilomètres sur la pente du Mont-Royal en mai 2017.
Il s’est avéré que cet escargot marin est aussi une métaphore de ma démarche de promeneur-enquêteur en tant que collect(ionn)eur d’histoires sur le chemin. »

Photo : Bureau d’études


ESAAix - École supérieure d’art d’Aix-en-Provence - http://www.ecole-art-aix.fr