Recherche - L’actualité de la recherche -

Pratiques de l’écoute, écoute des pratiques #18 [journée d’étude]

Mercredi 18 mars 2020

Suite à la décision nationale de fermeture des établissements d’enseignement supérieur, le groupe de recherche Locus Sonus est au regret de reporter cet événement à une date ultérieure qui vous sera communiquée prochainement sur notre site internet et les réseaux sociaux.

À l’écoute de la communication animale : Codex amphibia.

9h30 : accueil
10h-13h : conférences et débat
IMéRA- Marseille, Maison des Astronomes, salle de conférences 
Entrée libre

Avec :
Thomas Tilly, compositeur.
Antoine Fouquet, herpétologue, chargé de recherche au CNRS.
La 19e séance du séminaire Pratiques de l’écoute, écoute des pratiques vise à explorer le rôle du son et de l’écoute dans la communication animale en croisant le regard d’un artiste – Thomas Tilly – et d’un scientifique – Antoine Fouquet – autour de leur projet Codex amphibia.

Codex amphibia est un projet art/science sur la stratégie reproductive appelée explosive breeding : des rassemblements de grenouilles pouvant réunir plusieurs centaines de milliers d’individus de plusieurs espèces. Durant les mois de décembre 2016 et 2018, le binôme a tenté d’explorer, au travers d’enregistrements de terrain et d’expériences de diffusion in situ sur la montagne de Kaw, en Guyane, le rôle du son dans le comportement de ces Amphibiens et le déclenchement du phénomène.

Antoine Fouquet, « À l’écoute de la ‘reproduction explosive’ des amphibiens en Amazonie »
Les Amphibiens ont des stratégies de reproduction extrêmement diversifiées. Certains incubent quelques oeufs de grande taille et prodiguent des soins
parentaux très sophistiqués. D’autres se reproduisent très brièvement
et produisent des milliers d’oeufs de petites tailles et les têtards
seront laissés à leur sort. Se reproduire en grand nombre et de
manière synchrone est une stratégie répandue dans le vivant mais chez
les amphibiens elle se traduit par des événements extrêmement
spectaculaires visuellement et acoustiquement. C’est particulièrement
le cas en Amazonie, où la diversité en Amphibien atteint un maximum,
car ces événements dits de « reproduction explosive » rassemblent pour
quelques heures seulement des milliers d’individus appartenant parfois
a plus de 10 espèces différentes. Comment ces individus et ces espèces
synchronisent-ils leur reproduction reste mal compris. Pour mieux
comprendre ce phénomène nous avons étudié les conditions et le déroulé
de ces événements et aussi réalisé une expérience de diffusion de
différents signaux acoustiques afin de tester si le chant produit par
certaines espèces était susceptible de servir de signal pour ces
espèces.

Thomas Tilly, « Une écoute non naturaliste. Codex amphibia et d’autres travaux ».

À l’heure des grandes problématiques écologiques, enregistrer l’environnement sonore et composer avec lui apparaissent comme des voies de médiation entre l’homme et la nature, perpétuant une tradition de l’écologie sonore et du paysage. Au regard de la fin de la dualité nature/culture proposée par l’anthropologie moderne, Thomas Tilly se propose d’exposer son rapport au terrain, à la composition et à l’idée d’une musique au croisement de plusieurs ontologies.

En partenariat avec le séminaire, Thomas Tilly présentera Codex amphibia le mardi 17 mars à 19h30 à Mujō (18, rue d’Italie, 13006, Marseille) dans le cadre de La Membrane #11. https://cargocollective.com/lamembrane/L-a-M-e-m-b-r-a-n-e-11.


Le séminaire « Pratiques de l’écoute, écoute des pratiques » est co-organisé par PRISM (AMU/CNRS) axe 2, ESAAix, Locus Sonus et IMéRA.

Responsables du séminaire : Jean Cristofol (ESAAix, PRISM AMU/CNRS), Elena Biserna (PRISM AMU/CNRS, TEAMeD), Christine Esclapez (AMU, PRISM AMU/CNRS), Peter Sinclair (ESAAix, PRISM AMU/CNRS).

Crédit image : Thomas Tilly.


ESAAix - École supérieure d’art d’Aix-en-Provence - http://www.ecole-art-aix.fr