Étudiants - Archives des années précédentes - 2007/08 - 1° année (2007/8) - MÉMOIRES - REBUFFAT Morgane* - <02>Mémoire -

Cours de dessin au cours de l’année..

  • écritures...

Penser une page d’écriture, la jouer sur plusieur formes.
Interêt du trait-matériau, manière dont il se positionne dans la page.
(Groupe Cobra, C. Bryen, Villeglé, H.michaut, Cocteau, Ribemond Dessaignes, Henri miller, Alfred Jarry...)

mon écriture devient aléatoire...
un mouvement mémorisé et reproduit, mais ne désignant petit à petit plus un mot...

un problème de papier selon JJ : une tache sur un papier « a l’air con » et une autre peut rendre bien.
Je recoupe mon papier !. ma tache a déjà l’air moins con...
.. puis je le met à la verticale... encore moins con !


3° beurk !

ah, ça va mieux !

principe de l’écriture-onomatopée-spontannée à retravailler selon JJ, en grand...

autres essais :

Textes écrits à partir d’une forme...
nuage
un petit nuage de soleil joie bonheur c’est joli qu’est-ce-que tu y vois moi j’y vois un escargot et toi moi j’aime bien la douce pluie fine sur ma peau et moi la grosse averse chaude en plein été avec l’odeur de terr et de poussière et l’eau qui dévalle les rues de la ville et qui coule sur mon visage sur mes cheveux, mouille tout, mes habits collent à ma peau et je sourie heureuse, un petit frisson dans le dos, les pieds mouillés l’herbe verte et les escargots qui sortent leurs antennes et l’arc-en-ciel dans le ciel bleu sur un gros nuage gris et un rayon de soleil jaune et rose et orange et les oiseaux qui se remettent à chanter après le silence et les percussions des gouttes d’eau sur la terre dans les feuilles sur le toit...

fleur
fleur de tiaré îles lointaines tu sens bon j’aime enfouir mon visage dans tes cheveux c’est doux et chaud et reposant monoï ylang-ylang vanille musc blanc parfums chauds et excitants soleil sable mer sel poissons jaunes verts bleus rayés colorés payotte et palmiers chaleur qui pique ma peau et caresse du vent odeurs de jasmin et fleurs d’hibiscus, orchidées parfumées...


  • la ligne, la courbe...



  • danses, vibrations...

Créer de la vibration dans la feuille, du rythme, sur l’image de danses « macabres » (mise à contribution d’Oscar, le squelette de la salle de dessin, qui restait caché au fond de son placard !).
Cette approche et la liberté que je trouve dans l’interprétation et la transcription me donnent envie de travailler de manière plus libre, plus grande mes images, collages...



  • modèle vivant...

Que c’est bon de dessiner des chairs opulentes !
Rondeurs, bourrelets, angles doux...
masse, force.



  • portrait...

Trouver des moyens expressifs de faire le portrait de quelqu’un, travailler sur la construction (Giacometti..)



  • modèle vivant...



  • architectures imaginaires...

Créer une architecture imaginaire, travailler la construction, jouer sur les plans, les perspectives, les lignes.. (Piranese, Escher..)



  • modèle vivant...



  • chimères / détournement d’images...

Assembler plusieurs parties d’animaux différents (reproduction de photocopies) pour en créer un imaginaire.


Travailler sur les rythmes d’une image démultipliée, créer des liens entre plusieurs images et mettre en page cet ensemble.



  • rythmes, liens...

Créer des formes qui se répondent, se liens, se délient, comme sur une carte géographique.

Je commence par une série d’images pouvant fonctionner indépendemment..

.. ou ensembles :



  • modèle vivant...

Toujours une recherche de la mise en page et du rapport au support.

Travailler en plus grand, pour plus de spontanéité, avec de la couleur pour jouer..



  • géographie d’un tissu...

Plis, replis, motifs, répétitions, couleurs... mise en page aussi.



  • cabinet de curiosités...

Comme dans un cabinet de curiosités, construire des étagères et y intégrer des objets de notre environnement quotidien, qui nous tiennent à coeur...

Je n’ai pas emmené d’objets.. Je part donc sur l’idée d’une étagère modulable qui s’emplirait des objets que je rencontrerais dans mon environnement immédiat.


Dessiner quelques objets ou animaux qui me passent par la tête, et les placer de manière aléatoire. Raconter des choses, jouer avec les images et leurs places, moduler la composition...



  • (pas de) modèle vivant...

On pose entre nous..

Des dessins qui se suivent sur une même feuille... j’aime bien l’idée de quelque-chose qui se déroule dans l’espace, où chaque dessin peut avoir sa propre place et mise en page tout en répondant aux autres.



  • modèle vivant...

Une page, des corps, toujours le même. La page se remplit, les corps, les lignes, les formes se répondent, s’effacent pour en faire ressortir d’autres. Vibration. La couleur les fait surgir.


La vibration de la ligne qui crée force et forme, et vie, et corps ; la couleur, petites touches qui pointent, qui soulignent, qui font matière avec la ligne.



  • un jeu, des formes d’écritures, des histoires...

En s’inspirant de différents éléments graphiques (gravures italiennes, fiche-alphabet,...) créer des moyens de raconter des histoires, de créer une narration graphique.




ESAAix - Ecole supérieure d’art d’Aix-en-Provence - http://www.ecole-art-aix.fr