Événements - Expositions et Performances - Archives des années passées - 2010 - 2011 -

FESTIVAL GAmERZ 06

Festival GAmERZ 06

Exposition et point d’accueil du festival

Ouverture des expositions le 3 décembre à partir de 14h00

Vernissage du festival à la fondation Vasarely le 3 décembre à partir de 18h00

Autres lieux d’exposition : www.festival-gamerz.com

Voir aussi : Semaine thématique de l’école supérieure d’art, cycle de conférences et débats intégrés à la programmation du 6e festival GAmERZ

- Tchikebe !, Edition du Tingre et Jérôme fino (marseille)

KRATZ, tickets de grattage, 2010

KRATZ, une édition qui démange !

Règlement général des tickets de grattage Kratz

Article 1

Description de chaque jeu

1.1 L’attribution de lots aux tickets gagnants est effectuée par l’inscription sur chaque ticket, occultée par une couche grattable, d’éléments tels que des chiffres, des numéros, des lettres, des sommes, des symboles, des instructions à suivre ou autres, dont la présence, l’absence, la combinaison, ou autres cas de figures éventuels définis par le règlement particulier de chaque jeu permettent de gratter selon les dispositions du règlement particulier.

Article 2

Paiement ou remise des lots acquis au grattage

2.1. les lots en numéraire acquis au grattage sont recevables dans tous les points de vente agrées par les éditions du Tingre.

2.2. le porteur du ticket gagnant a gagné.

Article 3

fiscalité

3.1. les lots ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu des personnes physiques conformément aux dispositions légales en vigueur.

Article 4

Fraude

4.1. toute fraude, ou tentative de fraude, manifestée par un commencement d’exécution et commise en vue de percevoir indument un lot, ne fera pas l’objet de poursuites malgré les dispositions des articles 313-1 et suivants du Code pénal.

Artistes invités : Louise Drubigny (Berlin, Allemagne), Nicolas Lachambre, (Bourges, France), Brad Downey (Berlin, Allemagne), Emile Parchemin (Bourges, France), Florent Deloison (Paris, France), mika Pusse (Saint-Etienne, France), monsieur moo (marseille, France)
www.leseditionsdutingre.com - www.azertyuiopqsdfghjklmwxcvbn.org

- Guillaume Stagnaro, marseille, France

Soapbot, installation, 2010

Soapbot est un dispositif robotique monté sur une boîte à savon qui pour passer son ennui, harangue le quidam à coups de bulles de savon.
Artiste plasticien, enseignant et chercheur, il mène une exploration théorique, pratique et spéculative dans le champ de la cybernétique à travers la réalisation de dispositifs et installations numériques.
Il collabore depuis plusieurs années avec de nombreux artistes pour qui il conçoit et réalise des dispositifs informatiques, robotiques et électroniques.

- The Wa et Jérôme fino, Berlin, Allemagne, marseille, france

One week with The Wa, vidéo, 2009

Synopsis : l’histoire d’un gars normal qui ne comprend pas la normalité.
The Wa est un artiste au sens de Robert fillou : «  l’art c’est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art  ». On pourrait comprendre le travail de the Wa dans sa volonté à créer des nouvelles zones de raisonnment temporaire, pour paraphraser les zones d’autonomies temporaires dont parle Hakim Bey. Il agit sur le réel et le comprend comme décor du monde et comme décor de «  son monde  ». Il se plaît à rabaisser les mythes, troubler l’ordre collectif, truquer les valeurs conventionnelles, simuler le réel, déconnecter la logique, défier l’institution, bref il joue à rendre minuscule les majuscules. Juste un simple et malin plaisir à jouer des possibilités extrêmes de l’art. The Wa se définit et se comprend parfaitmement comme acteur du mouvement permanent de l’espace urbain.
Depuis 2005, il collabore avec l’artiste-vidéaste Jérôme fino. Questionnant tout d’abord les liens entre le film et sa bande annonce, il réalise de nombreux projets sur la musique improvidées et liée au mouvement du DIY. Les pratiques du détournement sont les bases de ses films qui se situent à la frontière du documentaire. Archiviste sans compromis, il dresse une image fragmentée de l’agitation durant des performances.
Ensemble, ils ont ainsi réalisé le projet «  One week with the Wa  » à travers différentes grandes villes du monde (Hong-Kong, Paris, Berlin, marseille, Shanghai, Bruxelles). Le scénario du film est basé sur le principe d’une action par jour et fimé à la manière d’un mode d’emploi : l’idée - réalisation - action.
www.the-wabsite.com - www.azertyuiopqsdfghjklmwxcvbn.org


ESAAix - École supérieure d’art d’Aix-en-Provence - http://www.ecole-art-aix.fr