Étudiants - Archives des années précédentes - 2009/10 - 1° année (2009/10) - MÉMOIRES - CHORT Manon -

INTRO_DICTION (stage initial)

INTRO- DICTION. Je suis étudiante en pemière année à l’école d’art d’aix en provence. Je suis sur le seuil d’une nouvelle porte. Comme un besoin de l’INTRO_DIRE. Je suis là.

Après avoir étudié la psychologie à l’université, en avoir expérimenté la pratique en psychiatrie, en soins palliatifs, auprès d’adolescents et en gérontologie - et décroché un master de psychologue au passage- , je décide de me tourner vers une autre direction. Issue d’un milieu familial artistique, cette entrée en art sonne un peu pour moi comme des retrouvailles. mais non loin de là, gronde le bruit de mes appréhensions : ai-je une place ici ?

Pas trop le temps de se poser plus de questions. Entrée en matière = UN VOL DIRECT POUR LAmELOUZE pour une semaine de stage initial(- initiatique ?) d’expérimentations.

« Prévoir pull + vestechaude + vêtementdepluie (maintenant je comprends)+ parapluie + gants de jardinier + gourde + lampe de poche +sac de couchage + 2 m de ficelle + trousse outillage + 1 foulard + 1couteau + 1 miroir.... »

Je plonge dans cette semaine initiale = Rencontres, vie en communauté (à40 !), exploration de la FÔRET.
LUNETTES A VISION FLOUE, PROmENADE GUIDEE EN AVEUGLE, VOIR DANS LE mIROIR, ImPROVISATION CORPORELLE EN GROUPE, RENCONTRE AVEC mATHIAS POISSON, mARC AUBARET (un conteur -ethnologue)...
J’ai l’impression qu’au fil des propositions d’ateliers mes sens s’ébrouent, une sorte de décrassage. Un lâcher-prise.... redécouvrir comment voir, observer, sentir, PERCEVOIR l’environnement. Vision floue, promenade à l’aveugle, exploration du miroir : j’expérimente la dés-observation ou comment VOIR SANS LES YEUX.... les reliefs et contour de la nature m’apparraissent autrement.

RE-REGARDER_ Dé-REGARDER_ SUR-REGARDER_ SOUS-REGARDER

DEDOUBLEmENT DES PLANS_ RETOURNEmENT DES SENS_ DETOURNEmENT VISUEL

La fôret, la nature m’apparait alors comme mATERIAU PLASTIQUE avec différentes couches de perception : auditive, visuelle, olfactive, sonore qui composent un PAYSAGE : formes-informes, contours, lignes, rythmes, sensations tactiles (induites aussi par la vue), irrégularités des sons.... Ce paysage sensoriel fait émerger aussi un paysage plus intérieur, imaginaire : souvenirs, rêverie....
Je cherche comment représenter ces espaces, ces territoires... on nous propose la notion de cartographie que l’on développera en post-production.
Au départ ce sont des mots qui me viennent, c’est le support que j’ai le plus l’habitude d’utiliser :

/Désenracinage/

RTF - 9.3 ko
Désenracinage

// mots = matière brute entendue au cours du stage initial à Lamelouze, support imginaire //

_Brouillard _Odeurs de fumée

_Aménager _ Terrasser

_Accès _ Irrigation

_Sentier _ Pistes

_Prédateur

_Seul avec les machines

_Les bois malades

_Tronc attaqué

_Système racinaire

_Cicatrice_ Greffe

_Châtaigner stérile

_Coupe sanitaire

_Souche originaire

_Parcellaire morcelé

_Relief

_Plantation naissante

_Broyeur _ bois déchiqueté

_Cycle perpétuel

_Contrainte perceptive

_Territoire

_Promenade floue

_Constructions périssables

_Entendre craquer le bois

_Brouillard

_Promenade aveugle

_Promenade guidée

_Paysage auditif

_Terre mouillée

_bruissement des feuilles

_Fougère


ESAAix - École supérieure d’art d’Aix-en-Provence - http://www.ecole-art-aix.fr