Étudiants - Archives des années précédentes - 2006/07 - 1° année (2006/7) - MÉMOIRES (1° année 2006/07) - ZOUBRINETZKY Rébecca -

Stage initial à Esparron



Ce sont là les travaux présentés pour l’exposition organisée à l’Ecole en rapport à notre stage initial.


La première image qui m’est venue après la présentation du cite fut celle du Phénix. Cet animal légendaire que je ne connaissais pas encore très bien mais dont les renseignements que j’ai pris à son sujet m’ont donné de plus en plus de raisons d’en faire un symbole de cette forêt. Une partie de mon travail personnel se base donc sur ce symbole du Phénix.
Une autre partie de ce travail personnel à été réalisé avec Julie. Il consiste en un montage sonore bien qu’au départ notre travail ne devait pas se présenter sous cette forme mais sous celle d’un montage vidéo.




Le phénix :


Le phénix m’est apparu de façon évidente dès notre arrivée sur le terrain. Et on peut en voir une image dans certaines photos faites sur place.

JPEG - 79 ko


Cette mousse détonne de façon de façon étonnante sur le site de par sa couleur. Touteois elle tient cette couleur du fait qu’elle ne pousse que là où la terre est meuble et recouverte de cendres.




Toutefois il me paraissait impensable de ne pas faire exister ce phénix d’une façon palpable et en utilisant des éléments pris sur le terrain lui-même. J’ai donc récupéré un des nombreux arbustes qui poussent à partir du tronc calciné de l’arbre qui les précédait, je l’ai ensuite inséré dans une cage à oiseau dans laquelle j’ai reproduit ce qui s’apparente à un nid calciné. En effet les différentes mythologies traitant du phénix relatent toutes le fait qu’il s’enflammerait tout les 500 ans dans le nid qu’il se construit, et suivant certaines mythologies égyptiennes dans une cage qui ne peut être fermée.










montage sonore :


Nous devions à la base faire une vidéo sur le thème de la renaissance qui comporterait une personne qui tourne autour d’un arbre, les photos de l’installation que nous avons faites sur le site, des photos insérant le phénix sur le terrain d’Esparon, le son de la forêt lorsque nous y étions, des articles de presse concernant l’incendie ainsi que les témoignages des habitants d’Esparon que nous avions enregistrés quand nous les avons interviewés.

finalement Aurore à fini la vidéo seule car Julie et moi avons choisi de nous concentrer sur un projet sonore. L’avantage du son seul, et qui devait s’écouter les yeux fermés durant l’exposition faite à l’Ecole, étant de pousser la personne qui l’écoute à y porter une attention toute différente de celle, trop coutumière, que l’on porte à ce que l’on voit. Ainsi nous avons orienté notre montage sur une approche sensible de notre expérience à Esparon. Ce qui explique les éléments du montage (un bruit de feu, la reproduction des interviews et un bruit d’eau enregistré sur place) et sa construction.

MP3 - 591 ko







ESAAix - Ecole supérieure d’art d’Aix-en-Provence - http://www.ecole-art-aix.fr