Étudiants - Archives des années précédentes - 2008/09 - 1° année (2008/09) - MÉMOIRES - FRICERO Vladimir -

Atelier sculpture

Volume, instalation, performence

Expérience cachée,

Un sac noir, pris la main dans le sac, sac’roche à sac’onscience, sac’ontinu on ne sac’orde que peu de temps pour que sac’ole. Sac’omprend, l’idée, l’image, l’aperçu de l’objet, refaire sac’réation. En fait c’est le sac’re de l’art contemporain, S.A.C.

Expérience volume,

Première approche avec l’élément terre, lourd, solide, mais mou. Je n’y vois plus rien ? c’est froid, j’essaie de le rendre chaud, mais rien n’y fait, à part le tordre, le déchirer, l’aplatir, l’écarter, l’écraser et tout ce qui va avec. Les yeux bandés, j’entends les gens autour de moi, certains crient, d’autres chuchotent et certains même sont silencieux. Je les entends eux aussi. Alors j’expérimente des formes selon ce bruit, je plante mes doigts, pourquoi ? Je sais pas j’ai juste envie de planter.

Je regarde, j’essaie de comprendre, je ne comprends pas, d’où elles sortent ? Ces formes, que signifient t-elles ? C’est mon aveuglement ? En fait ce n’est rien.

Expérience présentation,

Afficher sur un mur des dessins qui sont des formes écrites sur du papier blanc pour les mettre sur des murs blancs eux aussi. On en revient à poser en 2D sur un mur, des objets en 3D. Bon ben je les mets, comme ça me vient puis je trouverai de quoi argumenter, et ça marche, ils ont accroché.

Expérience agrandissement,

Elle était petite cette forme, si frêle, elle était toute déchirée sur le dessus, quelqu’un lui avait arraché la moitié de sa terre. Alors pour être plus forte, elle décida de se faire une grande soeur plus grande et plus forte qui reposera sur des bases solides. On commence à faire des petites boules de terre, on les pose pour faire la base, puis petit à petit la forme monte, monte et monte. Alors si elle monte trop, que faire ? Il faut prendre un bâton et frapper dessus, au moins elle aura un premier aperçu de ce qu’est la vie, elle fait mal. La voilà elle est là cette forme devant moi et, elle est comme l’autre, sa petite soeur, mais en plus grosse.

Expérience Anamorphose,

J’ai deux formes (A,B) autour desquelles je peux tourner, elles sont pareilles mais de tailles différentes, l’une est petite (A) l’autre est grande (B), l’une se voit bien l’autre un peu moins, pourtant elle font partie de la même équation (A,B = CF). Si je prends deux objets de même matière (m) mais de tailles différentes (TA, TB), quelles sont les possibilités d’une rencontre sachant que le regard se pose plus facilement sur les gros objets (B) tout en prenant en compte qu’il ne faut pas faire comme les autres (PCLA) ?
1- Calculer A et B selon m, TA et TB.
2- Calculer AB = CF²/PCLA².
3- Trouver la solution de l’anamorphose.

Expérience performance

La terre est ma chaire, le vide et mon sang, mangez et buvez, et mon corps sera le votre. Dans un espace de zéro a 5 m 80 la tentions de mes pieds sur le muré ne se fait pas attendre, je tien ma chaire a boue de bras, c’est lourd, de plus en plus lourd, que faire ? je tremble, je bafouille, je vais lâcher.... Je lâche , ma chaire se fracasse sur le sol tandis que mon sang se rempli soudainement d’un corps étranger, je ne suis pas le seul a avoir sauté dans ce voyage, la chute fut prestigieuse.

Encore et toujours on ferme les yeux.

Parcours sonore de marseille

Dans un flou total, ils nous amènent, on marche puis on se retrouve en voiture, on y voit toujours rien. On roule, on roule, on roule... La voiture s’arrête, «  suivez les formes rouges !  », dans un champ elles deviennent verte puis jaune puis même, les formes colorées prennent la teinte des lieux, des murs, des voitures... Elles se déplacent très vite, trop vite. Je recule pour mieux voir, entendre, là j’écoute ! Des voitures, des chiens, du vent, nos pas.
On prend ma main puis je sens que sa monte, on monte, on monte, on monte... Sa s’arrête enfin, on nous assoie, premier soulagement, je suis enfin stable, d’un coup, on me touche la tête, je frissonne mes sens sont en éveilles, combien de temps ce fait que je n’y vois plus rien ? Je ne sait pas. Puis les lunette se lèvent, panorama sur marseille, woah. Plus rien ne se dit dans ma tête, je vois, je suis surpris, puis de nouveau plus rien, c’est le retour, déjà ? Oui.


ESAAix - École supérieure d’art d’Aix-en-Provence - http://www.ecole-art-aix.fr